Roture

Les roturiers sont tous ceux qui ne sont pas aristocrates. On distingue d’abord le monde agricole, avec d’une part les serfs, fixés à la terre qu’ils exploitent, d’autre part les vilains qui sont libres de « déguerpir », et ensuite les marchands et artisans. Tous dépendent à des degrés divers de seigneurs laïcs ou clercs. Ces hommes ne peuvent être vendus, comme le sont les esclaves, mais disposent de droits à des degrés divers, notamment au regard de la durée de propriété sur les biens, du mariage, du lieu de résidence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.