Royaume de Bourgogne

Au Xème siècle, les royaumes de Provence ( capitale Arles) et de Bourgogne transjurane ( au-delà du Jura jusqu’en Suisse) s’unissent en Royaume d’Arles, toutefois sous suzeraineté de l’Empire germanique, auquel il finira par être totalement intégré en 1038. Jusqu’au XVe siècle environ, un grand sud-est de la France actuelle est sous allégeance germanique, soit grosso modo les anciens comtés de Provence, Dauphiné, Savoie et Franche-Comté.